User Tools

Site Tools


liturgies:textes_divers

Textes divers 1

Trop basses, trop étroites les portes de Jérusalem !

Pour l'entrée du roi glorieux il les faudrait plus hautes, pour celui qui vient il les faudrait plus larges ! Portes, levez vos linteaux ! Elevez-vous portes éternelles, laissez entrer le roi de Gloire !

Désir d'honorer qui est plus grand que moi, besoin de me ranger sous une loi, sous une puissance ; désir qu'il triomphe et qu'avec lui je triomphe !

Portes, levez vos linteaux Elevez-vous portes éternelles laissez entrer le roi de Gloire !

Le voici, il vient… il vient… sur un âne ! Déjà la porte est trop large pour lui, déjà la porte est trop haute pour l'âne !

O, pur triomphe, triomphe de l'humilité, en Lui, rendue divine ! Autour du Ps 24 Rameaux.

Textes divers 2

Pleurant près du tombeau, soudain Marie se dresse : qui donc l'appelle par son nom ?

A la table d' Emmaüs, les voyageurs tout interdits se lèvent : qui donc, pour eux, vient de rompre le pain ?

Réfugiés dans la chambre haute, les disciples frémissent : qui donc se tient au milieu d'eux ?

Enfermé dans son incrédulité, Thomas exige de voir pour croire : qui donc est son Seigneur et son Dieu ?

Approchant du rivage, les pêcheurs soudain s'interrogent : qui donc les attend près d'un feu ?

Le Seigneur Ressuscité ! Pâques.

Textes divers 3

ESPERANCE

Seigneur, le monde n'est pas très joli, notre monde, ce monde que tu nous as donné à faire. Les hommes ont faim, de pain sûrement mais aussi de tendresse, d'estime et d'amour. Les hommes meurent, parce qu'ils n'ont pas de raison de vivre, les hommes meurent, faute d'espérance. Ce n'est pas de l'or et de l'argent qu'ils attendent de nous. Mais ils veulent que nous leur disions qui ils sont, d'où ils viennent, pourquoi ils vivent et où ils vont. Ils veulent entendre de nous que leur vie est utile, que toute vie vaut la peine d'être vécue.

Seigneur, je voudrais dire à tout homme, au paralysé, à l'humilié, au boiteux, au meurtri : «Au nom de Jésus-Christ, recommence à vivre, à croire, à espérer. Marche, gambade ; tu peux danser de joie.»

Je voudrais, Seigneur, redonner leur force aux mains fatiguées et leur fermeté aux genoux qui chancellent. Je voudrais dire aux coeurs bouleversés de reprendre courage. Je voudrais le faire, en ton nom. J'aurais envie de partager cette espérance qui est la nôtre. Je voudrais lutter avec tous mes frères, les hommes, pour que le désert de ce monde redevienne un verger et que sur la terre des hommes on puisse voir la tendresse de Dieu. Je le voudrais…

Pourquoi est-ce que je ne le fais pas ? Nous pourrions faire des choses plus grandes que toi… avec un peu d'imagination, avec un peu d'audace. Mais j'ai peur Peur de lutter, peur de me donner, peur de me perdre. Réveille-moi, Seigneur, bouscule-moi, donne-moi ton esprit et qu'il me prenne tout entier. Montre-toi, Seigneur, donne un signe, un signe d'amour, au monde ressuscité. P. GROSTEFAN “Dieu pour locataire 36-38, Ed. DESCLEE 1973

Textes divers 4

Dieu notre Père, par toute la terre, combien de barreaux, combien de prisons ? Prisons de l'injustice, barreaux de la haine, prison de la solitude, barreaux de la souffrance.

Fais que nous cherchions à délivrer l'homme de ces barreaux, de ces prisons, par la puissance de Celui qui voulut les connaître en sa passion, et les briser en sa résurrection : Jésus, ton Fils, vivant et libre pour les siècles des siècles. P. GRIOLET “Tu viens nous rassembler' p. 129 ; Ed. MAME 1976

Textes divers 5

Ton royaume vient là où des hommes écoutent la voix de tes prophètes, la parole de Jésus.

Ton royaume vient là où des hommes misent sur lui, sur la force de son amour sans défense.

Ton royaume devient visible sous nos yeux, sous nos mains, quand nous allons où tu nous envoies et croyons à la force des actions modestes.

Donne-nous la confiance et nous croirons que l'impossible en ce monde est possible pour toi, Car tu es le Dieu des promesses. CROMPHOUT”Untemps pourparler” p. 104; Foyer Notre-Dame, Ed. LANNOOsprl1972

Textes divers 6

Fatigué des choses dites Seigneur je viens à toi ; fatigué des choses non dites Seigneur je viens à toi.

Le coeur déchiré par les luttes insensées Seigneur je viens à toi,

L' Esprit vide de cette lumière mon Dieu je viens à toi.

C'est vraiment le rien qui se présente à ta grandeur. C'est vraiment le pauvre qui n'a pas de quoi payer, pas de quoi se payer la vie, ni la mort, ni la paix, ni l'espérance :

Voilà mon psaume pour aujourd'hui, le psaume des hommes épuisés, épuisés par ce qu'ils vivent, plus épuisés encore par ce qu'ils ne vivent pas, ou si peu que cela ne fait pas la mesure,

Ce petit peu parfaitement pur et calme et confiant, ce petit peu de sainteté qui changerait le monde. Evangélisation-Information (1973/4) Divers 2

Textes divers 7

Je croyais pouvoir me rassasier et une fois de plus je suis accablé par le dénuement.

Je croyais pouvoir me nourrir et je ne fais que ressentir davantage ma faim.

J'ai tenté de m'élever vers la lumière de Dieu Et je suis de nouveau retombé dans les ténèbres.

Et non seulement j'y suis tombé mais je suis tout entier enveloppé par elles.

J'y fus conçu, j'y suis né, j'ai tout perdu.

Aide-moi Seigneur à cause de ta bonté Purifie, aiguise illumine l'oeil de mon esprit pour qu'Il te voie.

Je te prie mon Dieu fais que je te connaisse que je t'aime que je me réjouisse en Toi.

Et si sur cette terre, pleinement je ne le puis, fais que je m'en approche ici bas.

Que mon amour croisse et soit complet là bas, que cette joie soit grande ici en espoir et là bas en réalité.

Seigneur tu nous ordonnes de demander : Je demande que ma joie soit pleine tant que mon esprit médite que ma langue parle, que mon coeur aime.

Textes divers 8

«SEIGNEUR, QUAND NOUS EST-IL ARRIVE DE TE VOIR AFFAME ?»

J'avais faim… et vous faisiez le tour de la lune. J'avais faim… et vous m'avez dit d'attendre. J'avais faim… et vous avez créé une commission. J'avais faim… et vous parliez d'autre chose. J'avais faim… et vous m'avez dit :“II n'y a pas de raison.” J'avais faim… et vous aviez des factures d'armes à payer. J'avais faim… et vous m'avez dit: “Maintenant il y a des machines pour faire ce genre : de travail J'avais faim… et vous avez dit J'avais faim… et vous avez dit J'avais faim… et vous avez dit J'avais faim… et vous avez dit J'avais faim… et vous avez dit J'avais faim… et vous avez dit J'avais faim… et vous avez dit “La loi et l'ordre avant tout.” “II y a toujours des pauvres.” : “C'est la faute des communistes.” . “Mes ancêtres avaient faim aussi.” “Après 35 ans on n'embauche plus.” . “Dieu leur vienne en aide.” . “Désolé, repassez demain.” (Jeunes luthériens américains) Evangélisation-Information (1976/3) Prières 15

Textes divers 9

Notre Père qui es aux cieux, toi qui nous donnes aujourd'hui notre pain quotidien

tourne nos regards et nos coeurs vers tous ceux qui dans le monde n'ont ni pain, ni maison, ni justice, ni espoir.

Pardonne-nous nos offenses, et tout spécialement notre volonté insatiable de ne manquer de rien, alors que tant de frères manquent de tout.

Aide-nous à vivre simplement, à dominer nos besoins factices et nos dépenses exagérées, pour pouvoir partager et aimer

Ainsi nous serons frères et fils nous oeuvrerons avec toi pour que ton règne arrive sur la terre comme au ciel, et que ta volonté soit faite dans le monde.

Délivre-nous du mal, inspire-nous de faire le bien.

Amen. Temps de carême Missel Communautaire

Textes divers 10

Soyons attentifs, ainsi parle le Seigneur :

Je suis le Seigneur ton Dieu, créateur du ciel et de la terre J'ai modelé la terre et ce qu'elle contient ; J'ai déployé le ciel et disposé les astres ; les prés et les forêts, les oiseaux et les troupeaux. Tout cela m'appartient, l'Univers est à moi. C'est moi qui t'ai placé dans le pays que tu habites ; la terre qui te nourrit, je te l'ai confiée. Toute ma création est pour toi, prends-en possession ; Garde-la et occupe t'en afin qu'elle te permette de vivre.

Je suis le Seigneur Jésus-Christ, qui pour toi s'est fait homme. C'est moi qui te guéris de toute infirmité ; Moi qui prends sur mon dos tes peines et ton fardeau ; Moi qui viens sous ton toit mettre fin à ta solitude. Pour toi j'ai tout donné pour devenir ton frère. C'est pour toi que je suis mort, cloué sur une croix, Afin qu'avec moi, à nouveau, tu puisses vivre.

Je suis le Seigneur, Esprit-Saint, qui veille sur la création, Comme un oiseau silencieux qui plane au-dessus de son nid, C'est moi qui viens établir ma demeure en toi, afin de déterrer des paroles oubliées, enfermées dans ton coeur, pour te les dire à nouveau avec des mots qui sont les tiens. Afin que tes yeux voient les arbres applaudir à l'approche de Dieu, que tes oreilles entendent les ruisseaux chanter la venue du Seigneur, et que ta bouche acclame Celui qui te fait vivre. Contemplation.

Textes divers 11

Dans ma faiblesse, Jésus est ma force. Dans ma pauvreté, Il est ma richesse. Dans ma solitude, Il est mon compagnon. Dans mon égarement, Il est mon bon berger. Dans mon erreur, Il est ma sagesse.

Dans mon angoisse, Jésus est mon espérance. Dans mes tiraillements, Il est ma paix. Dans ma tristesse, Il est ma consolation. Dans ma défaite, Il est ma victoire. Dans mon humiliation, Il est ma gloire.

Dans mes ténèbres, Jésus est ma lumière. Dans mon péché, Il est mon pardon. Dans mon injustice, Il est ma justification. Dans ma perdition, Il est mon salut. Dans ma mort, II est ma vie éternelle.

Jésus est tout pour moi ! cf. cantique 273 « Tu es là au cceur de nos vies… »; 558 « Jésus est au milieu de nous… » Contemplation.

Textes divers 12

Approchons-nous avec assurance du Seigneur de grâce, pour être secourus quand il en est besoin !

Car nous avons tout pleinement en Christ. Veux-tu guérir, Christ est le médecin. Es-tu accablé par tes fautes, c'est lui qui justifie. As-tu besoin de secours, c'est lui qui fortifie. Es-tu plongé dans la nuit, Christ est la lumière. Es-tu perdu, il est le chemin. Veux-tu fuir le mensonge, il est la vérité. Es-tu troublé par la mort, Christ est la vie. Heureux l'homme qui met son espérance en Jésus, le Seigneur vivant ! Contemplation, Enterrement, Communion. Eglise réformée de France, Liturgie (1963) p. 168 Ed. Berger-Levrault.

Textes divers 13

Seigneur, Fais de moi un instrument de ta paix.

Là où il y a la haine, que je mette l'amour

Là où il y a l'offense, que je mette le pardon.

Là où il y a la discorde, que je mette l'union.

Là où il y a l'erreur, que je mette la vérité.

Là où il y a le doute, que je mette la foi.

Là où il y a le désespoir, que je mette l'espérance.

Là où il y a les ténèbres, que je mette la lumière.

Là où il y a la tristesse, que je mette la joie.

O Maître, que je ne cherche pas tant à être consolé qu'à consoler; à être compris qu'à comprendre ; à être aimé qu'à aimer.

Car c'est en donnant qu'on reçoit, c'est en s'oubliant qu'on trouve, c'est en pardonnant qu'on est pardonné, c'est erf mourant qu'on ressuscite à la vie éternelle.

Amen. (St-François d'Assise) Contemplation.

Textes divers 14

• Christ, tu es le chemin tu es la vérité tu es la vie, Christ, tu es en nous et nous en toi et dans le Père.

Christ, tu es la source d'eau vive tu es le cep, tu es le pain de vie, Christ, tu es en nous et nous en toi et dans le Père.

Christ, ton Dieu est notre Dieu, ton Père est notre Père, tes frètes sont nos frères, Christ, tu es en nous et nous en toi et dans le Père.

Christ, l'homme de douleur le méconnu, le crucifié, Christ, tu es en nous et nous en toi et dans le Père.

Christ, le Ressuscité le Vainqueur, le Vivant, Christ, tu est en nous et nous en toi et dans le Père.

Christ, tu es le Sauveur, tu es mon Sauveur, Tu es le Sauveur du Monde!

Gloire à Dieu ! Contemplation Communauté de POMEYROL.

Textes divers 15

Seigneur,

Quand j'aurai faim, donne moi quelqu'un à nourrir.

Quand j'aurai soif, donne-moi quelqu'un à désaltérer,

et quand j'aurai froid, quelqu'un à vêtir.

Quand je serai dans la tristesse, donne-moi quelqu'un à relever.

Quand mon fardeau me pèsera, charge-moi de celui des autres.

Quand j'aurai besoin de tendresse, qu'on fasse appel à la mienne.

Que ta volonté soit ma nourriture, que ta grâce soit ma force et ton amour mon repos.

Que toute ma vie soit une offrande perpétuellement tendue vers toi, ô Père, jusqu'au jour où il te plaira de la prendre,

-auprès de toi et de ton Fils, Jésus-Christ, notre Seigneur.

Amen. Communauté de POMEYROL; texte tiré de “Prier ensemble”, fiches du R.P. BROSSARD.

Textes divers 16

Seigneur Jésus, tu es le pain de vie : rassasie notre faim d'éternité.

Seigneur Jésus, tu es la lumière du monde: illumine nos ténèbres par ta splendeur.

Seigneur Jésus, tu es le bon berger : conduis-nous vers ton Royaume.

Seigneur, Jésus, tu es la porte des brebis : fais-nous entrer dans ton bercail.

Seigneur-Jésus, tu es la résurrection et la vie : réveille-nous du sommeil de la mort.

Seigneur Jésus, tu es le chemin, la vérité et la vie: révèle-nous le visage de ton Père.

Seigneur Jésus, tu es le vrai cep: fais-nous porter les fruits de ton amour. Contemplation Lucien DEISS “Prières bibliques” p. 106 ; Ed. du LEVAIN, 1974.

Textes divers 17

Nous te prions, Seigneur!

Vois nos erreurs : sois notre vérité. Vois nos égarements : sois notre route. Vois notre mort : sois•notre vie.

Vois notre faiblesse : sois notre force. Vois notre folie : sois notre sagesse. Vois notre péché : sois notre pardon.

Vois notre angoisse : sois notre paix. Vois notre faim : sois notre pain. Vois notre soif : sois notre foi.

Vois notre orgueil : sois notre humilité. Vois nos ténèbres : sois notre lumière. Vois notre nuit: sois notre étoile.

Seigneur Jésus, toi dont le nom signifie « Sauveur», nous t'en prions, pour chacun de nous sois Jésus, notre Sauveur, pour l'éternité.

Amen. Contemplation. Lucien DEISS “Prières bibliques” p. 109 ; Ed. du LEVAIN, 1974.

Textes divers 18

Si longue est la route qui mène vers toi ! Seigneur, viens à notre rencontre, toi-même, sois notre chemin.

Si lourd est le fardeau de notre misère! Seigneur, viens à notre rencontre, toi-même, sois notre repos.

Si fatigante est la marche à l'étoile ! Seigneur, viens à notre rencontre, toi-même, sois notre soleil.

Si solitaire est notre course dans la nuit! Seigneur, viens à notre rencontre, toi-même, sois notre frère. Seigneur Jésus, si longue est l'attente de ton retour ! Mais puisque c'est toi-même qui allumes en nos coeurs la flamme de l'espérance,

par ta présence, viens enfin combler notre attente, afin que nous habitions près de toi, là où est notre place pour les siècles des siècles.

Amen. Avent, Défunts, Contemplation. Lucien DEISS “Prières bibliques” p. 17 ; Ed. du LEVAIN, 1974.

Textes divers 21

Seigneur, tu m'as toujours donné le pain du lendemain, et bien que pauvre, aujourd'hui, je crois.

Seigneur, tu m'as toujours donné la force du lendemain, et bien que faible, aujourd'hui, je crois.

Seigneur, tu m'as toujours donné la paix du lendemain, et bien qu'angoissé, aujourd'hui, je crois.

Seigneur, tu m'as toujours gardé dans l'épreuve, et bien que dans l'épreuve, aujourd'hui, je crois.

Seigneur, tu m'as toujours tracé la route du lendemain, et bien qu'elle soit cachée, aujourd'hui, je crois.

Seigneur, tu as toujours éclairé mes ténèbres, et bien que sans lumière aujourd'hui, je crois

Seigneur,tu m'as toujours parlé quand l'heure était propice, et malgré ton silence, aujourd'hui, je crois.

Seigneur, tu as toujours été l'ami fidèle, et malgré ceux qui trahissent, aujourd'hui, je crois.

Seigneur, tu as toujours accompli tes promesses, et malgré ceux qui doutent, aujourd'hui, je crois. Contemplation Défunts. Communauté de POMEYROL.

Textes divers 22

Viens, Esprit Créateur, Par toi, toutes choses sont faites nouvelles Par toi les hommes prophétisent, Par toi les disciples deviennent apôtres.

Viens, Esprit de vérité Par toi nous voyons la lumière, Par toi nous comprenons la Parole Par toi nous apprenons à prier.

Viens Esprit de Sainteté Tu rends témoignage en nous, Tu intercèdes en nous, Tu nous assistes et nous guéris.

Viens Esprit de Force et de puissance, Esprit de flamme et de feu, Esprit de sagesse et d'espérance.

Viens, Saint-Esprit, Esprit de Dieu ! Contemplation Pentecôte, Confirmation. Communauté de POMEYROL. Textes divers 23 Seigneur Jésus qui as dit : « Heureux les pauvres, car le Royaume des cieux est à eux ». DONNE-NOUS L'ESPRIT DE PAUVRETÉ ET D'HUMILITÉ.

Seigneur Jésus qui as dit: «Heureux ceux qui pleurent car ils seront consolés », APPRENDS-NOUS A PARTAGER LES LARMES DE NOS FRÈRES.

Seigneur Jésus qui as dit: « Heureux les doux, car ils posséderont la terre », DONNE-NOUS UN CQ=UR DOUX ET HUMBLE SEMBLABLE AU TIEN.

Seigneur Jésus qui as dit: « Heureux ceux qui ont faim et soif car ils seront rassasiés», DONNE-NOUS UNE AME ASSOIFFÉE DE JUSTICE ET D'AMOUR.

Seigneur Jésus qui as dit: « Heureux les miséricordieux car ils obtiendront miséricorde », OUVRE NOS CŒURS A L'AMOUR DE NOS FRÈRES.

Seigneur Jésus qui as dit : « Heureux les caeurs purs car ils verront Dieu », ILLUMINE NOTRE REGARD PAR TA CLARTÉ.

Seigneur Jésus qui as dit: « Heureux les artisans de paix car ils seront appelés Fils de Dieu », DONNE-NOUS D'ETRE DES FOYERS DE PAIX ET DE JOIE.

Seigneur Jésus qui as dit : « Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des cieux est à eux », RENDS-NOUS FORTS DANS LA SOUFFRANCE POUR LE ROYAUME. Contemplation, Antiphonée. Lucien DEISS “Prières bibliques” p. 104; Ed. du LEVAIN, 1974.

Textes divers 24

AU-DELA DE CE QUE JE SUIS Tu es grand Seigneur Au-delà de nos faiblesses, Au-delà de nos doutes, Au-delà de nos oublis

Au-delà de nos luttes, Au-delà de nos révoltes, Au-delà de nos refus

Au-delà de nos faims et de nos soifs, Au-delà de nos élans, Au-delà de nos désirs

Au-delà de nos échecs, Au-delà de nos questions, Au-delà de nos angoisses

Au-delà de nos combats, Au-delà de nos défaites, Au-delà de nos victoires

Au-delà de nos forces, Au-delà de notre foi, Au-delà de notre amour

Dans ta miséricorde, Dans ta sainteté, Dans ta sagesse

Dans tes délivrances, Dans tes consolations, Dans ton pardon

Dans tes exaucements, Dans ta victoire, Tu es grand, Seigneur. Tu es grand, Seigneur. Tu es grand, Seigneur. Tu es grand, Seigneur. Tu es grand, Seigneur. Tu es grand, Seigneur. Seigneur, tu es grand. Seigneur, tu es grand. Dans la paix que tu donnes, Dans ton immense amour, Dans le feu de ton Esprit, Dans le don de ton Fils, et par ton nom de Père Seigneur, tu es grand. Seigneur, tu es grand. Communauté des Diaconesses de Reuilly.

Textes divers 25

JE LANCE MA JOIE VERS LE CIEL

Seigneur, je lance ma joie vers le ciel comme une volée d'oiseaux ! L'aile de la nuit s'est éloignée et je me réjouis dans la lumière. Voici un nouveau jour, un jour encore, Seigneur !

Ton soleil a bu la rosée des champs et celle de nos coeurs. En nous, autour de nous, tout est reconnaissance.

Merci, mon Dieu, pour les joies que tu me donnes, et d'abord pour celle d'exister.

Je suis dans la joie ce matin, avec les oiseaux et les anges. Comme eux je chante. Comme eux je m'offre à ta grâce. Je sens vivre mon corps et je te bénis !

Mon Dieu, ta création me réjouit ! Ta présence est partout, derrière et devant, d'un côté et de l'autre, en haut, en bas et jusqu'en nous.

Je suis dans la joie, Seigneur ! Dans la joie, dans la joie !

Les psaumes chantent ton amour, Les prophètes l'ont annoncé et nous, nous le connaissons.

Tous les jours, par ta grâce, c'est Noël et Pâques, c'est pentecôte et l'Ascension !

Seigneur, je lance ma joie vers le ciel comme une volée d'oiseaux

Voici un jour encore qui brille, étincelle, éclate de bonheur à cause de ton amour.

Chaquè jour est ton oeuvre et chacun est compté comme les cheveux de ma tête.

Alléluia ! Alléluia, mon Dieu, en Jésus-Christ ! Amen. Extraits de “JE LANCE MA JOIE VERS LE CIEL” p. 9 et 10, (Prières de jeunes chrétiens d'Afrique, adaptation française par Edmond Piloux) LABOR ET FIDES S.A., 1, rue Beauregard, CH-1204 GENEVE 1969.

Textes divers 26

Dans la nuit des querelles, des haines, des guerres, Lumière !

Dans la nuit des doutes, des angoisses, des peurs, Lumière !

Dans la nuit des souffrances, des inquiétudes, des morts, Lumière !

Lumière de l'Enfant que tu nous as donné, Seigneur. Que les mages s'écartent, que nos yeux s'ouvrent, afin que nos cceurs s'éveillent à l'espérance.

Voici au loin la lumière, la Vie, la Joie. Jésus est né! Avent - Noël Jacques HAMAIDE “Un peuple libéré” p. 100; Ed. DESCLEE, 1973.

Textes divers 27

Seigneur, regarde-les tous, ils courent, ils s'agitent, ils cherchent tous après le bonheur, Ils veulent l'argent, la puissance, la gloire ils se battent, ils se déchirent, ils se tuent:

Seigneur, tu es la joie, Seigneur, tu es le bonheur.

Seigneur, écoute-les tous, ils geignent, ils se plaignent, ils pleurent, ils disent que la terre est laide, « pourquoi avons-nous tant d'ennemis ? ».

Seigneur, tu es la joie, Seigneur, tu es le bonheur.

Seigneur, regarde-les tous, ils ne reconnaissent pas leurs amis, ils ne voient pas ceux qui les aiment, ils oublient de s'émerveiller devant un oiseau qui chante, devant un enfant qui joue.

Seigneur, tu es la joie, Seigneur, tu es le bonheur.

Seigneur, écoute-les tous, ils disent :« à quoi bon la vie »? Mais que font-ils de cette vie que tu leur as donnée ?

Seigneur, par ta présence tu illumines la vie, tu nous fais chanter tu nous fais danser tu nous fais rire.

Alléluia ! (Jean-Marc, 16 ans).

Textes divers 28

RÊVE D'HOMME

C'est une race humaine désorientée qui va fêter Noël… Et pourtant, mes amis, l'espérance de paix et de bonne volonté apportée à Noël à tous les hommes de bonne volonté ne peut être balayée comme le rêve pieux de quelque utopiste…

Je fais le rêve que les hommes, un jour, se lèveront et comprendront enfin qu'ils sont faits pour vivre ensemble comme des frères.

Je fais encore le rêve, ce matin, qu'un jour chaque Noir de ce pays, chaque homme de couleur dans le monde entier, seront jugés sur leur valeur personnelle plutôt que sur la couleur de leur peau, et que tous les hommes respecteront la dignité de la personne humaine.

Je fais encore le rêve qu'un jour la fraternité sera un peu plus que quelques mots à la fin d'une prière, qu'elle sera, bien au contraire, le premier sujet à traiter dans chaque ordre du jour législatif.

Je fais encore le rêve aujourd'hui que dans toutes les hautes sphères de l'Etat et dans toutes les municipalités entreront des citoyens élus qui rendront justice, aimeront la pitié et marcheront humblement dans les voies de leur Dieu.

Je fais encore le rêve qu'un jour la guerre prendra fin, que les hommes transformeront leurs épées en socs de charrue et leurs lances en ébranchoirs, que les nations ne s'élèvront plus les unes contre les autres et qu'elles n'envisageront plus jamais la guerre.

Je fais encore le rêve aujourd'ui que toute vallée sera exhaussée que toute montagne et toute colline seront abaissées, que les chemins.raboteux seront aplanis et que les chemins tortueux seront redressés que la gloire de Dieu sera relevée, et que toute chair, enfin réunie, le verra.

Je fais encore le rêve que, grâce à cette foi, nous serons capables de repousser au loin les tentations du désespoir et de jeter une nouvelle lumière sur les ténèbres du pessimisme. Oui, grâce à cette foi, nous serons capables de hâter le jour où la paix règnera sur la terre et la bonne volonté envers les hommes.

Ce sera un jour merveilleux, les étoiles du matin chanteront ensemble et les fils de Dieu pousseront des cris de joie. Avent, Noël, Martin Luther KING “La seule révolution”. . Attente du Royaume. Ed. CASTERMANN 1967, p 114, Textes divers 29 Nous croyons que l'unité d'une communauté chrétienne est voulue par Dieu, mais qu'elle n'est pas une relation qu'on établirait par un esprit de concorde, par les affinités, par la recherche d'une atmosphère harmonieuse… Nous croyons que c'est une réalité donnée par Dieu.

C'est une réalité peu visible ; elle peut être authentique là où règnent les oppositions les plus dures ; car lorsqu'on se heurte, on est contraint de se rappeler celui qui est en chacun de nous, et en qui nous sommes UN.

C'est en lui, en lui exclusivement, que nous sommes un. C'est « en Christ » que nous sommes un, « de la même fournée » selon le mot de Luther.

Nous ne pouvons communier avec Christ participer à sa table, que tous ensemble! Nous ne pouvons l'accueillir et préparer avec lui son règne, que tous ensemble! Nous croyons cette unité de l'Eglise même quand elle resterait peu visible!

Rencontre oecuménique.

Textes divers 30

Rien qu'un mot de colère, mais il a blessé un coeur sensible. Rien qu'un mot de dur reproche, mais il a fait couler des larmes. Rien qu'un mot malveillant et moqueur, mais la guêpe a laissé son aiguillon. Rien qu'un mot de bonté, mais il a soulagé un coeur qui souffrait. Rien qu'un mot d'encouragement, mais un chemin obscur a été illuminé. Rien qu'un mot d'espérance et de foi, et le jour tout entier a été transformé.

Textes divers 31

CHERCHE… FRAPPE…

« Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira.».

Pour trouver, je dois chercher, chercher et ne pas improviser ou imiter, chercher et ne pas mendier, emprunter ou voler. Je dois abandonner les 99 que je possède et me mettre à la recherche de l'Unique que je désire Je dois allumer la bougie que j'ai et ne pas attendre le phare que je n'ai pas. Je dois me baisser et balayer dans les coins, pas seulement dans les endroits en ordre, mais aussi dans toutes les fentes sombres. (Mt 7, 7). Comme HAGAR, je dois chercher désespérément chercher l'eau dans le désert. Oui, comme le cerf altéré, à la recherche de la fraîcheur du ruisseau, je dois chercher dès l'aube et jusque tard dans la nuit. Comme la jeune fille à la recherche de celui que son coeur appelle je dois chercher avec passion, comme le fit le jeune SAUL de Tarse. Je dois chercher avec la prudence du vieux NICODEME, je dois chercher seul comme MARIE de Magdala, je dois chercher au milieu de la foule comme ZACHEE, je dois chercher avec l'obstination de mes doutes comme THOMAS. Je dois chercher dans la foi cette cité que je n'ai pas vue, je dois chercher dans la Foi, l'Espérance et l'Amour, je dois chercher dans le désespoir, dans le doute et dans l'angoisse.

Mais pour trouver, je dois chercher. Pour pouvoir ouvrir, je dois frapper, frapper et ne pas simplement tâter vaguement. Frapper et ne pas heurter doucement.

Je dois frapper comme la veuve à la porte du juge inique, je dois frapper comme l'homme à la porte de son ami endormi, je dois frapper à la porte non avec mon petit doigt ni avec ma main hésitante mais avec ma tête dure et solide, je dois frapper non pas une fois ou deux ou trois, mais jusqu'à ce que cela me fasse mal… que je saigne. Et quand mon crâne épais saignera je trouverai mes sens comme fit le fils qui s'est enfui. Et alors je saurai que je frappai mais à la mauvaise porte.

Et alors je trouverai la porte ouverte. “A. Kind of Seeking” (Documents préparation à Assemblée de Nairobi du C.O.E. 1975) (MADRAS. C.L.S. 1974).

Textes divers 32

Seigneur notre Dieu, c'est ta présence que nous te demandons non seulement pour cet instant de prière, mais pour toute notre vie.

Nous avons besoin de sentir que tu es là. Que tu nous accompagnes, que nous ne sommes pas seuls, abandonnés à nous-mêmes.

Donne-nous de porter dans nos cceurs ta lumière et ta chaleur.

Aide-nous à orienter notre vie selon ta volonté.

Emplis-nous de foi, d'espérance et d'amour pour que nous marchions joyeusement sur nos chemins.

Fais renaitre sans cesse en nous le désir de te servir. Donne-nous les forces nécessaires pour notre tâche quotidienne.

Dans les difficultés et les épreuves de la vie, apporte-nous ton réconfort.

Ce n'est pas seulement auprès de nous mais auprès de tous les hommes que nous te demandons d'être présent.

Que ton Evangile rayonne sur cette terre et que partout ton Saint-Esprit suscite des ouvriers pour ton Royaume.

Par Jésus-Christ notre Seigneur, Amen.

Textes divers 33

En ce jour nous te prions, Dieu de vérité, toi qui nous dis : \ ~« Aujourd'hui si vous entendez ma voix i n'endurcissez pas votre coeur ».

Par les merveillles de ta création faite pour notre joie, tu nous parles : Ouvre nos yeux pour que nous puissions reconnaitre la trace de tes pas.

Par les événements de cette journée, tu nous parles ; Dans nos joies et nos peines fais nous discerner ta volonté.

.-~,Dans la personne de nos frères, tu nous parles: fais-nous découvrir ton regard sur le visage de ceux qui nous entourent.

Par ton Fils, ta Parole vivante, annoncé par les prophètes, proclamé dans l' Evangile, tu nous parles:

Fais-nous la grâce d'ouvrir nos cceurs à tes appels, de les écouter avec joie, de les suivre avec amour jusqu'au soir de notre vie, jusqu'au jour éternel où nous te contemplerons face à face,

pour lesr siècles des siècles. Amen. Ouverture, Illumination. Lucien DEISS “Prières bibliques” p. 167; Ed. du LEVAIN, 1974.

Textes divers 34

A l'heure où vient le soir Seigneur, nous te prions.

Nous te rendons grâce pour cette journée remplie de ta présence.

Nous te louons et te bénissons pour la joie de ceux qui s'aiment pour l'effort de ceux qui travaillent, pour la patience de ceux qui souffrent, pour tout le bien que les hommes, aujourd'hui ont accompli à ta louange.

Nous te demandons pardon pour la faiblesse de notre amour sur la route qui mène vers toi.

Conduis-nous, par delà la nuit, à l'aube du jour d'éternité où nous te verrons face à face.

Toi, notre Père, ton Fils Jésus-Christ notre sauveur et notre frère et le Saint-Esprit qui habite en

pour les siècles des siècles. Amen. nos coeurs, Lucien DEISS “Prières bibliques” p. 162 ; Ed. du LEVAIN, 1974.

Textes divers 35

Reste avec nous, Seigneur, voici que vient le soir et nous n'avons pas encore reconnu ton visage en chacun de nos frères.

Reste avec nous, Seigneur, voici que vient le soir, et nous n'avons pas encore partagé ton pain en action de grâce avec tous nos frères.

Reste avec nous, Seigneur, voici que vient le soir et nous n'avons pas encore reconnu ta Parole dans les paroles de nos frères.

Reste avec nous, Seigneur, voici que vient le soir, et nos cceurs sont encore si lents à croire que tu devais mourir pour ressusciter.

Reste avec nous, Seigneur, car notre nuit elle-même devient jour quand tu es là. Lucien DEISS “Prières bibliques” p. 176 ; Ed. du LEVAIN, 1974.

Textes divers 36

Seigneur, nous avons faim Seigneur, nous avons soif « non pas une faim de pain, ni une soif d'eau », (Amos 8,11)

ce sont les raisons de vivre qui nous manquent. Qui nous les donnera? « D'une mer à l'autre, d'une extrémité à l'autre extrémité de la terre, nous cherchons la parole de Dieu. Mais nous ne la trouvons pas ». (Amos 8,12) Rien… Personne ne peut nous parler de toi. « cherchez-moi et vous vivrez », (Amos 5,4) nous disais-tu. Mais ou te chercher? Nous ne savons pas où tu es. « Comment trouver le chemin? » (Jean 14,5)

Il n'y a plus de prophètes, il n'y a plus de saints.

Chacun ne pense qu'à soi, à son épanouissement personnel, à son bien être, à Soi, pendant que le peuple meurt de faim comme un « troupeau sans berger » (Mt 9,36) Et pourtant, tu « suscites encore des prophètes ». (Amos 2,14) Où sont-ils? Que font-ils ? « Les enfants demandent du pain et personne ne leur en donne ». (Lam 4, 1)

Nous avons besoin de témoins qui nous disent leur foi - nous avons besoin de témoins qui nous parlent de toi.

Nous avons besoin d'une Eglise qui nous montre ton amour. Nous avons besoin de voir nous avons besoin de toucher.

Donne-nous des hommes qui éclairent notre route.

Chant 625 « L'homme ne vivra pas de pain seulement.. » /2• strophe/. P. GROSTEFAN “Dieu pour locataire” p. 27-28: Ed. DESCLEE 1973.

Textes divers 37

Seigneur, Tu as dit à tes apôtre c Je vous laisse la paix » Cette paix, la tienne, n'est pas celle du monde: elle n'est pas dans l'ordre lorsque l'ordre écrase. Elle n'est pas dans le silence lorsque le silence nait de la répression. Elle n'est pas dans la résignation car la résignation est indigne de l'homme.

Ta paix, c'est l'amour pour tous ; ta paix c'est la justice pour tous ; ta paix c'est la vérité pour tous , cette vérité qui libère et qui aide à grandir.

Aussi Seigneur, ne regarde pas notre péché le péché qui divise et qui humilie et qui écrase. Mais regarde notre bonne volonté. Transforme notre coeur, fais germer l'amour. Nous croyons en ta paix, puisque tu nous l'as promise. Donne-là nous, et nous la donnerons au monde. P. GROSTEFAN “Car Dieu répond” p. 99; Ed. DESCLEE, 1971.

Textes divers 38

BEATITUDES

Tu es heureux, toi qui es pauvre toi dont la richesse n'écrase personne La liberté de Dieu est dans ton cceur.

Tu es heureux, toi qui écoutes toi qui ne possèdes pas la vérité, mais qui la cherche humblement avec tes frères, Ton chemin nous conduit vers le Dieu vivant et vrai.

Tu es heureux, toi qui portes la peine de tous ceux qui crient aujourd'hui leur désespoir, toi qui es torturé par leur souffrance, L'angoisse de Dieu est dans tes yeux.

Tu es heureux, toi qui luttes pour que vienne la justice, pour que le pauvre soit regardé comme un homme, La justice de Dieu est avec toi.

Tu es heureux, toi dont la colère s'éteint avant le coucher du soleil, toi qui aimes et pardonnes, toi qui accueilles et fais confiance. L'amour de Dieu resplendit sur ton visage.

Tu es heureux, toi qui es pur, toi qui n'es pas compromis avec les puissants de ce monde, toi qui as pris le parti des opprimés, des écrasés. La vie de Dieu est en toi source jaillissante.

Tu es heureux, toi qui bâtis la paix, toi qui veux que la paix soit aujourd'hui le pain partagé par les hommes de toute la terre. Tu es heureux, la paix de Dieu est dans tes Mains.

Tu es heureux, toi qui es en prison, injurié, calomnié condamné à cause de ton combat pour la justice, Ta Croix est celle de Jésus-Christ. Ta vie donnée est commencement d'un monde nouveau.

Textes divers 39

L'homme ne se nourrit pas seulement de pain mais de toute parole sortie de la bouche de Dieu L'homme avant la loi, l'homme avant les règlements l'homme avant le profit l'homme avant les bénéfices l'homme avant l'argent l'homme avant tout l'homme et son bonheur “Pour Jésus une être humain vaut plus que tout l'or du monde”. Jésus prend le parti de l'homme Pour Jésus ce qui compte c'est le coeur de l'homme sa capacité d'amour son sens de l'autre son combat pour la justice son ouverture à l'universel. - Pain. Justice Pierre IMBERDIS et Xavier PERRIN, “Cet Homme Jésus” p. 34-38.41. Ed. DrogueVArdant, Nouvelle édition 1981

Textes divers 40

Ne laisse pas le chant s'enfuir de ta vie! Qu'il fasse clair et beau Sous le ciel sans nuage des jours transfigurés, Qu'il fasse sombre et froid Pendant les jours d'orage à l'horizon voilé. Ne laisse pas le chant s'enfuir de ta vie! Les autres en ont besoin Tes frères par le monde, oublieux de ton Dieu; Dans l'ombre et le chagrin Ils se redresseront si tu gardes pour eux La flamme de l'espoir aux tons harmonieux… Ne laisse pas le chant s'enfuir de ta vie! Un jour tu comprendras les pourquoi de la terre L'envers de chaque peine et de chaque douleur, Un jour tu connaîtras dans la pleine lumière L'Amour du Dieu vivant dans le parfait bonheur. Ne laisse pas le chant s'enfuir de ta vie! -Exhortation. Loi -Joie. Chant. Amour. Fraternité. Epreuve Sceur RAYMONDE, “Le chant de ta vie”, (extrait) ; Bulletin de la Communauté des Diaconesses de Reuilly.

Textes divers 41

Seigneur, J'ai lu ton évangile et je l'ai trouvé merveilleux. Mais je sais que tu n'as pas tout dit je sais qu'aujourd'hui encore tu nous donnes des signes qui ne sont pas écrits dans le Livre. Dans la vie des hommes, il n'est rien de banal; dans la vie des hommes tout est grâce, tout est signe de ta présence. Depuis que tu es devenu l'un d'entre nous, depuis que la terre a été marquée par la trace de tes pas, le moindre événement est une parole de Dieu. Le plus petit incident témoigne de ton intérêt pour la vie du monde. Tu es venu chez nous pour nous dire combien tu nous estimes, combien compte pour toi un regard d'homme, une poignée de main, le moindre acte qui grandit. C'est la vie tout humaine qui est la lumière des hommes et la parole de Dieu. Aujourd'hui comme hier, tu nous parles, tu nous mets dans ta confidence, tu nous fais part de tes projets. Tu as aimé le jeune homme et la fille perdue. Tu as pleuré avec la veuve qui enterrait son petit. Tu es allé aux noces et aux fêtes des amis. Tu continues à aimer aujourd'hui, comme hier, ceux qui cherchent et qui doutent ceux qui craquent et qui pleurent. C'est la joie tout humaine qui est ta joie, c'est la peine tout humaine qui est ta peine, c'est l'amour tout humain qui est ton amour. Ton Esprit enveloppe tout, ton amour transfigure tout. riche - Présence Parole. Bonne Nouvelle Fils Paul GROSTEFAN. “Car Dieu répond”, p. 21 1 Ed. Desclée.

Textes divers 42

A Ce qui me pousse à Yaimer, ô Dieu! ce n'est pas le ciel que tu m'as promis. Et ce n'est pas l'enfer si redouté qui me pousse à ne te point faire offense. C'est toi qui m'y pousse, ô Seigneur! C'est de te voir cloué sur la croix et insulté, c'est de voir ton corps blessé; ce sont tes affronts et ta mort. C'est ton amour, enfin, en sorte que je t'aimerais, n'y eut-il pas de ciel. Et que n'y eut-il pas d'enfer, je te craindrais. Tu n'as rien à me donner pour que je t'aime. Car même si je n'espérais pas ce que j'espère, comme je t'aime, je t'aimerais. - Contemplation - Carême - Semaine-Sainte -Foi. Amour. Espérance. Souffrance Anonyme espagnol (16° siècle), “Parole pour tous”, 26.8.79 ; SNPP, Lyon

B Si tu ne peines pas près de nous jamais nous ne bâtirons la maison ; Si tu ne marches près de nous jamais nous n'y arriverons. Pour que tombent les frontières, pour que s'éteignent les guerres, Pour que germe l'espérance sur les chemins de souffrance, A ceux qui luttent sans trêve pour la terre de nos rêves, -lnvocation. Envoi. Paroles de chanson -Présence. Amour. Espérance Chanson de Christiane ORIOL R 23 CHALET (S. E. F. 1. M.) (cf. Carnet de chants CAR n° 554; REVEIL)

Textes divers 43

Le temps s'épuise. Courez aux fontaines puiser à pleines mains l'eau jaillissante et neuve. Courez aux fontaines puiser à pleines mains la Vie. Courez aux fontaines où s'écoule la Vie. Courez aux fontaines et recueillez la Vie. Courez sur le chemin car la Vie n'attend pas. Courez sur le chemin où la Vie tant se donne en vain, qu'elle s'impatiente de ne pas vous désaltérer, de ne servir à rien, qu'elle désespère de vous voir arriver un jour, qu'elle s'épuise comme le Temps… Courez aux fontaines… - Envoi - Baptême - Vie. Eeau. Temps Jean-Yves QUELLEC, “Dieu nous prend en chemin” pp. 107-109 (extraits Vivante Liturgie) ; Ed. du CENTURION, 1979

Textes divers 44

Etre là devant toi, Seigneur, et c'est tout. Clore les yeux de mon corps, Clore les yeux de mon âme, Et rester immobile, silencieux, M'exposer à toi, qui es là, exposé à moi, Etre présent à toi, l'Infini Présent. J'accepte de ne rien sentir, Seigneur, de ne rien voir, de ne rien entendre, Vide de toute idée, de toute image, Dans la nuit. Me voici simplement Pour te rencontrer sans obstacle, Dans le silence de la Foi, Devant toi, Seigneur. Mais, Seigneur, je ne suis pas seul, Je ne peux plus être seul. Je suis la foule, Seigneur, Car les hommes m'habitent. Je les ai rencontrés, ils se sont installés en moi, ils m'ont tourmenté, ils m'ont préoccupé, Et je les ai laissés, Seigneur, pour qu'ils se reposent. Je te les amène aussi en me présentant à toi. Je te les expose en m'exposant à toi. Me voici, Les voici devant toi, Seigneur. - Contemplation -Attente de Dieu. Rencontre. Foi. Silence. Frères Michel QUOIST “Prières” p. 174; Editions OUVRIERES, 1954

Textes divers 45

Seigneur, il fait nuit. Seigneur, es-tu là dans ma nuit? J'ai hâte de disparaître J'envie la mort comme un oubli. Je voudrais partir, M'enfuir, Fuir N'importe où, m'échapper; Echapper à quoi? Je refais chaque jour les mêmes gestes mais je sais qu'ils sont inutiles. Je marche mais je sais que mes pas n'aboutissent nulle part. Je parle et mes paroles me semblent affreusement vides. J'appelle et Tu ne réponds pas. Je' cherche et ne Te trouve pas. Seigneur il fait nuit Seigneur es-tu là dans ma nuit? Ne t'ai-je pas lassé? M'aimes-tu encore? Seigneur, réponds-moi, Il fait nuit! -Attente. Nuit. Angoisse Michel QUOIST, “Prières” p. 168 (extraits) Editions OUVRIERES 1954

Textes divers 46

A Jamais, Seigneur, je ne trouverai les mots qui te disent la joie que j'ai de te connaître. Ma vie a un sens et je connais l'amour. Ta lumière m'éclaire et m'aide à marcher sur la route. Quand tout semble noir et que la nuit est tombée, je sais qu'il y a l'espoir de pouvoir recommencer. - Louange -Joie. Lumière. Espérance P. GROSTEFAN, “Dieu pour locataire”, 65 ; Ed. DESCLEE

B Seigneur Jésus, un jour ou l'autre, tôt ou tard, tout homme découvre dans sa vie que le soir est proche. Alors que la lumière sur la terre baisse pour les uns et qu'elle est promesse pour les autres, nous te rendons grâces pour ta vie, au-delà du temps, pour ta présence de chaque instant. Mais laisse-nous te redire quand même aujourd'hui, comme à l'ami que l'on retient encore: reste avec nous pour les siècles des siècles! Amen !

- Prière du soir -Personnes àgées. Services funèbres - Vie. Présence. Lumière. Confiance Pierre TALEC, “Un grand désir” p. 105; Ed. du CENTURION, Ed. du CERF

Textes divers 49

A Seigneur Dieu, qui nous aimes d'un amour éternel, nous cherchons notre refuge auprès de toi. Toi seul as le pouvoir de changer l'ombre de la mort en lumière de la vie. Tourne-toi vers nous dans ta grâce et fais-nous entendre ta voix. Par ta parole, libère-nous de notre solitude et de notre chagrin. Elève-nous à ta lumière et maintiens-nous dans la paix de ta présence, par notre communion avec Jésus-Christ notre Seigneur, que la mort ne peut rompre. Amen ! - Prière - Services funèbres - Lumière. Paix. Vie “Prières pour mon village” p. 118; Communauté de POMEYROL; Ed. OBERLIN

B Seigneur Jésus, je t'attends pour le jugement à tout instant je regarde alentour tu peux survenir brusquement à toute heure de nuit ou de jour. Fais qu'alors pourvue de foi, d'espérance et d'amour la lampe de mon coeur brûle encore Que je dorme ou que je veille… que je sois tien ! Que je vive ou que je meure… que tu sois mien! Et quand tu viendras que ta tendresse en pitié me prenne et me sauve pour l'éternité.

Prière - Services funèbres -Atlente Espérance. Retour du Christ Stèle commémorative de l'Eglise Luthérienne de Veders 0 (Danemark), en hommage au pasteur Kaj Munk exécuté par les nazis en 1944. “Le Heurtoir”, p. 56, Ed. OUVERTURE, 1982.

Textes divers 50

O notre Dieu, Tu sais combien nous sommes souvent désemparés dans l'épreuve. Tu sais qu'il est des situations qui nous paraissent inacceptables, et qui nous révoltent. Tu le sais, parce que tu es venu en Jésus partager toutes choses avec nous, même notre mort. Tu connais parfaitement notre faiblesse et nos limites. Tu ne veux pas que nous soyons abattus ou désespérés. Tu ne nous veux pas non plus résignés. Donne-nous ô notre Père, ton amour et ta paix. Nous avons besoin de ton amour pour lutter, pour rester debout pour avancer et pour vaincre. Que nous puissions apporter, aux autres et à ce monde, des signes d'espérance. Oui, Seigneur, je sais, en Christ, que tu es le même hier, aujourd'hui, éternellement. Amen ! - Prière -Soufjrance. Services Funèbres -Epreuve. Souffrance. Espérance

“PAROLE POUR TOUS” 26.06.77; SNPP, Lyon

A Présentons à Dieu cette journée qui s acheve, la tâche accomplie et celle qui n'a pu l'être. Remercions-le pour les découvertes de ce jour, pour les rencontres, pour les partages, pour l'amitié. Demandons parton pour tout ce qui n'était pas vécu dans son Esprit. Présentons la journée de demain et remettons-la au Seigneur. Prions pour ceux et celles que nous avons vus, écoutés, rencontrés ; plaçons-les dans sa lumière, portons-les jusqu'à lui, afin de les voir comme il les voit, de les aimer comme il les aime. - Prière du soir - Veillées “Petite liturgie quotidienne”, p. 94 ; Communauté de POMEYROL

B Seigneur, nous déposons devant toi tous nos soucis, afin que tu t'en préoccupes; notre inquiétude, afin que tu l'apaises ; nos espoirs et nos voeux, afin que soit faite ta volonté et non la nôtre ; nos péchés, afin que tu les pardonnes; nos pensées, afin que tu les purifies ; toute notre vie terrestre, afin que tu la conduises à la résurrection et à la vie éternelle. Amen !

-Priére. Confession des péchés - Veillées. Services funèbres -Confiance. Vie Eternelle. Espérance Karl BARTH, “Le Heurtoir”, p. 35; Ed. OUVERTURE, 1982

Textes divers 52

Alors j'ai dit : non. Je n'attraperai pas le désespoir comme on attrape une maladie, Je me lèverai et j'irai. Je ne renoncerai pas. Je ne fermerai pas les yeux. J'avais appris que si je me laissais glisser à fermer les yeux rien qu'un instant, j'étais perdu. Non. Je resterai debout. Je me battrai, même contre moi-même. Je ne veux pas que ce monde me rende aveugle, sourd, boiteux, muet ou mort. Je ne veux pas mourir. Je ne veux pas. Je ne veux pas. Je ne veux pas devenir une poubelle. Je ne veux pas cesser d'être un homme. Je ferai un pèlerinage aux quatre horizons du monde. J'irai voir si l'eau coule encore aux fontaines, et si le soleil sait encore dessiner son ombre. J'irai voir si sur cette terre il existe encore des vivants, s'ils répondent encore à des noms d'homme ou de femme, Si on peut leur toucher la main, et si leur main gauche garde encore la chaleur.

J' irai, et je leur poserai des questions. Je les presserai de questions, jusqu'à ce que sorte la réponse, Et je verrai bien ce qu'ils me répondront.

- Culte avec jeunes Recherche. Vie Auteur inconnu pour “Réveil”

Textes divers 53

Seigneur Dieu, Une grande misère m'a assailli. Mes soucis m'oppressent. Je ne vois aucune issue. Mon Dieu, sois favorable et aide-moi. Donne-moi la force de supporter ce que tu m'envoies. Ne permets pas que l'angoisse me domine. Prends soin paternellement des miens. Seigneur miséricordieux, pardonne-moi. J'ai péché contre toi et les hommes. Je me confie à ta grâce et je remets ma vie entre tes mains. Agis envers moi selon ton bon plaisir et si tu le veux, en ma faveur. Que je vive ou que je meure, je suis auprès de toi, et toi auprès de moi, ô Dieu. Seigneur, j'attends ton salut et ton règne. Amen ! - Prière - Souffrance. Services funèbres -Epreuve. Confiance. Espérance D. BON HCEFFER, “Résistance et Soumission”, p. 68 ; Ed. LABOR et FIDES, Genève, 1963

Textes divers 54

Père du ciel, Je te loue et te rends grâces du repos de la nuit; je te loue et te rends grâces du jour nouveau ; je te loue et te rends grâces de ta bonté et de ta fidélité dans ma vie passée. Tu m'as fait du bien, donne-moi d'accepter aussi comme venant de Toi ce qui m'accable. Tu ne me charges pas d'un fardeau que je ne puisse porter. Tu fais servir toutes choses au bien de tes enfants. Amen ! -Prière. Confession de la foi - Souffrance - Epretn•e BONFIŒFFER, “Résistance et Soumission”, p. 65-66; Ed. LABOR et FIDES, Genève, 1983

Textes divers 55

O Dieu, je te t' invoque. Aide-moi à prier. En moi tout est sombre, mais en toi est la lumière. Je suis seul mais tu ne m'abandonnes pas; je suis sans courage mais le secours est en toi ; je suis inquiet mais la paix est en toi; en moi habite l'amertume, mais en toi la patience; je ne comprends pas tes voies, mais tu connais mon chemin. Seigneur Jésus Christ, tu étais pauvre et misérable, prisonnier et abandonné comme moi. Si aucun homme ne m'assiste, tu restes avec moi, tu ne m'oublies pas et tu me cherches, tu veux que je te reconnaisse et me tourne vers toi. Seigneur, j'entends ton appel ; je te suis; aide-moi! Saint- Esprit, donne- moi la foi qui me sauve du désespoir, de la tentation et du mal; donne-moi l'amour de Dieu et des hommes qui efface toute haine et toute amertume; donne-moi l'espoir qui me délivre de la peur et du découragement. Devant toi je pense à tous les miens (à mes compagnons de captivité)… Seigneur, aie pitié ! Rends-moi la liberté et donne-moi de vivre désormais, de telle sorte que je puisse en répondre devant toi et devant les hommes. Seigneur, quoi que cette journée m'apporte, que ton nom soit loué ! Amen ! - Prière - Souffrance -Epreuve. Solitude. Souffrance. Foie. Confiance. Trinité BONH4:FFER, “Résistance et Soumission”, p. 66; Ed. LABOR et FIDES, Genève 1963

Textes divers 56

Les hommes vont à Dieu dans leur misère et demandent du secours, du bonheur et du pain, et demandent d'être sauvés de la maladie, de la faute et de la mort: Tous font cela, tous, chrétiens et pâiens. Des hommes vont à Dieu dans sa misère, le trouvent pauvre et méprisé, sans asile et sans pain, le voient brisé par le péché, la faiblesse et la mort. Les chrétiens sont avec Dieu dans sa Passion. Dieu va vers tous les hommes dans leur misère. Dieu rassasie leur corps et leur âme de son Pain. Pour les chrétiens et les pâiens, Dieu souffre la mort de la croix, et son pardon est pour tous, chrétiens et païens. - Semaine-Sainte -Pauvreté. Pardon. Pain 80NHCEFFER, “Résistance et Soumissiori”, p. 168; LABOR et FIDES, Genève 1963

Textes divers 57

J'avais demandé à Dieu la force pour atteindre le succès; Il m'a rendu faible, afin que j'apprenne humblement à obéir. J'avais demandé la santé pour faire de grandes choses; Il m'a donné l'infirmité, pour que je fasse des choses meilleures. J'avais demandé la richesse pour que je puisse être heureux; II m'a donné la pauvreté, pour que je puisse être sage. J'avais demandé le pouvoir pour être apprécié des hommes; Il m'a donné la faiblesse, afin que j'éprouve le besoin de Dieu. J'avais demandé des choses qui puissent réjouir ma vie; j'ai reçu la vie, afin que je puisse me réjouir de toutes choses. Je n'ai rien de ce que j'avais demandé, mais j'ai reçu tout ce que j'avais espéré. Presque en dépit de moi-même, mes prières informulées ont été exaucées. Je suis, parmi tous les hommes, le plus richement comblé. - Confession de foi - Souffrance -Faiblesse. Pnurreté. Joie. Bonheur. Souffrance Texte composé par un groupe d'handicapés, gravé sur une tablette de bronze dans un Institut de réadaptation, à New-York. “Le Heurtoir”, p. 23 ; Ed. OUVERTURE, 1982

Textes divers 58

Tu es béni, Seigneur notre Dieu et Dieu de nos Pères, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac et Dieu de Jacob, Dieu grand, puissant et redoutable, Dieu Très-Haut, qui fait grandir notre confiance de génération en génération. Béni sois-tu, Seigneur! Accorde-nous, notre Père, la grâce de la connaissance qui vient de toi, ainsi que l'intelligence et le discernement qui viennent de ta loi. Béni sois-tu, Seigneur, qui nous accordes la grâce de la connaissance ! Pardonne-nous, ô notre Père, car nous avons péché contre toi. Efface et enlève nos fautes de devant tes yeux, car tes miséricordes sont nombreuses. Béni sois-tu, Seigneur, qui t'empresses de multiplier le pardon ! Guéris-nous, Seigneur notre Dieu, de toutes les angoisses de nos coeurs ; détourne de nous la tristesse et le gémissement; place un remède sur nos plaies. Bénis-sois-tu, Seigneur, qui guéris les malades de ton peuple ! Ecoute, Seigneur notre Dieu, la voix de notre prière et prends pitié de nous, car tu es un Dieu bienveillant et miséricordieux. Béni sois-tu, Seigneur, qui écoutes la prière !

-Confession des péchés. Intercession - Souffrance - Père. Souffrance “Printemps de la Liturgié' p. 19 ; Ed. du LEVAIN

Textes divers 59

Tu es troublant, Seigneur! Je t'attends sur les ailes du tonnerre et dans le vent qui ploie les chênes, et je te trouve dans le secret de ma chambre. Je Yattends près de la table préparée et dans les chants qui montent sous la voûte, et je te trouve au dehors, sur le seuil où passent les hommes, mes frères. Je t'attends dans l'étude du Saint-Livre et dans les traités savants, et je te trouve dans le pain et le vin offerts pour la nourriture. Je Yattends dans le scintillement des lumières et dans la prière qui jaillit de la bouche du peuple rassemblé, et je te trouve dans la solitude d'un lit d'hôpital. Je f attends avec des mots d'amour et dans l'accomplissement de ta Parole, et je te trouve dans la lutte avec mon frère qui redresse la tête sous les coups et crie à la liberté. Tu es déroutant Seigneur! car toujours tu es ailleurs, toujours tu viens par des chemins détournés, et jamais sur toi on ne peut étendre la main ! Réjouissez-vous, mes frères, et fortifiez vos mains fatiguées. Reprenez courage, mes frères, et affermissez vos pas hésitants Il est là, celui qu'on ne peut atteindre, Lui, le Seigneur! Au croisement de chacune de vos routes Il vient lui-même pour vous combler et illuminer votre visage d' un bonheur sans fin

- Envoi -Attente. Présence d'après Ch. SINGER dans “PRIER” p. 73, Ed. DESCLEE

Textes divers 60

Seigneur Dieu, tu es le Dieu des choses impossibles. Nous venons te les demander, ces choses impossibles, car c'est Toi, Toi seul, qui peux transformer les pierres en vivants enfants d'Abraham et faire fleurir comme une rose le sable du désert. Toi qui es né d'une vierge et qui fais de la mort une porte ouverte sur la vie, nous venons te demander l'impossible: Fais que ton Eglise redevienne une. C'est impossible, Seigneur! C'est pourquoi nous venons vers Toi. Nos coeurs sont des pierres. Nous foulons un désert sans limites. Nous avons faim et soif, et le ciel reste vide, le roc désséché. Notre chemin demeure barré par une mer de préjugés, de peurs, de mauvaise volonté, d'incompréhension, d'orgueil, d'ignorance. Et l' Eglise est si vieille, une vieille femme : nous n'osons plus espérer un renouveau total. Alors Dieu de l'impossible, fais que ton Eglise soit une. Mène-nous ensemble dans la maison de ton père, où les demeures sont innombrables. Aide-nous à mourir en cédant aux autres tout ce qui nous appartient même les choses belles et bonnes, pour ne plus nous attacher qu'à Toi! Ramène tous les chrétiens à la maison, non pas dans notre Eglise, non pas dans la leur, mais dans la tienne. C'est impossible, Seigneur! C'est pourquoi nous venons vers Toi. Amen ! - Prière - Unité - Réconciliation. Unité Bruno de ROECK, revue “Prier” n° 8, janvier 1979

Textes divers 61

Par-dessus les frontières de langues, de races, de nations, Unis-nous Jésus! Par dessus nos ignorances, nos préjugés, nos inimitiés Unis-nous Jésus! Par dessus nos barrières intellectuelles et spirituelles Unis-nous Jésus! O Dieu, pour ta plus grande gloire Rassemble les chrétiens dispersés ! - Prière - Unité -Rassemblement. Réconciliation. Unité. Racisme “PRIERES pour mon village” p. 85; Communauté de POMEYROL; Ed. OBERLIN

Textes divers 62

O Dieu, toi qui nous as aimés le premier, nous parlons de toi comme si ce n'était qu'une seule fois, dans le passé, que tu nous as aimés le premier. En réalité, c'est tout au long de notre vie, que tu nous aimes le premier. Quand nous nous éveillons le matin et que nous nous tournons vers toi, tu nous devances, tu nous as aimés le premier. Même si je me lève avant l'aube et fais monter vers toi ma prière, tu me devances, tu m'as aimé le premier. Quand j'écarte toute distraction et me recueille pour penser à toi, tu es encore le premier. Pardonne-nous, ô Dieu, notre ingratitude: ce n'est pas une seule fois, mais c'est à chaque instant de notre vie, que tu nous as aimés le premier. - Prière

- Baptême -Amour S. KIERKEGAARD, in Revue PRIER n° 5, juillet-août 1978 Textes divers 63 PRENDRE UN ENFANT PAR LA MAIN

Prendre un enfant par la main Pour l'emmener vers demain, pour lui donner la confiance en son pas, Prendre un enfant pour un roi. Prendre un enfant dans ses bras, et pour la première fois sécher ses larmes en étouffant de joie, Prendre un enfant dans ses bras… Prendre un enfant par le coeur Pour soulager ses malheurs, Tout doucement sans parler, sans pudeur, Prendre un enfant dans ses bras, et pour la première fois verser des larmes en étouffant sa joie, Prendre un enfant contre soi. Prendre un enfant par la main Et lui chanter les refrains, Pour qu'il s'endorme à la tombée du jour. Prendre un enfant par l'amour. Prendre un enfant comme il vient et consoler ses chagrins, Vivre sa vie des années et soudain Prendre un enfant par la main. En regardant tout au bout du chemin, Prendre un enfant pour le sien. - Paroles de chansons - Baptême - Enfant Yves DUTEIL auteur-compositeur (collection Espaces 2 C 266-53358 rééd. 1979 chez PATHE-MARCONI-EMI); chez Ed. de rEcritoire et Eco Music.

Textes divers 64

Encore un peu de temps Le Seigneur sera là… Pour annoncer la paix. Aux hommes qu'il aime. Si nous avons dressé Entre nous des barrières Quand il fallait ouvrir Sa porte à l'étranger, Pourrons-nous contempler La face de Dieu ? Encore un peu de temps, Le Seigneur sera là… Si nous ne somme pas Capables d'aimer Le Juif et le Grec Le Français et l'Africain Le proche et le lointain Oserons-nous l'accueillir. Encore un peu de temps, Le Seigneur sera là… Si nous sommes en rupture Avec nous-mêmes, Si nous sommes en rupture avec la création, avec la nature, Pourrons-nous encore l'accueillir? Encore un peu de temps Le Seigneur sera là… Si en lui nous n'avons pas su Nous réconcilier, Quel visage lui offrirons-nous? -Exhortation. Accueil - A vent -Réconciliation. Attente. Amour D'après “La nuit le jour”, p. 114-115 ; Ed. DESCLEE

Textes divers 65

NOEL, c'est bien autre chose qu'un peu de lumière dans les rues de la ville, qu'un peu de joie qui monte à la tête, qu'un peu de fête qui part en fumée ! NOEL, c'est bien autre chose que des guirlandes, des boules, des bougies, que des réveillons, des crèches, des serpentins ! NOEL, ça se reçoit avec un tendre silence une affaire commerciale et tout un attirail de cartes postales ou mâts de cocagne! NOEL ça se reçoit avec un tendre silence pour écouter pénétrer en nous tant d'amour qui vient du Père!

- Ouverture - Noël -Amour. Silence P. CALIME, P. GUIRAUD, H. CLAIRVAUX; Extrait de “Noël pour le passant' ; audio-visuel.

Textes divers 66

Une fleur s'ouvre dans la nuit C'est Noël qui fleurit sur terre… Un coeur s'ouvre dans la nuit pour que les ennemis soient frères… Une main s'ouvre dans la nuit pour briser la chaine des nuits et se tendre vers la lumière. Une main s'ouvre dans la nuit pour rompre le cercle maudit et pour que cessent toutes les guerres. Un cri couvre tous les bruits rompant la chaine des violences C'est un cri de délivrance C'est Noël, mon frère, c'est Noël! Né des entrailles de la nuit et de l'infinie souffrance d'un monde écartelé qui n'a plus d'espérance. Quel est ce cri qui jaillit et recouvre tous les bruits dans la joie de la naissance? C'est Noël, mon frère, c'est Noël !

- Ouverture - Noël -Frère. Délivrance. Joie Marie-Pierre BENOIT

Textes divers 67

SŒUR ANNE, NE VOIS-TU RIEN VENIR? Je vois des soldats couverts d'armes Tout prêts à mourir et à tuer, Partout je ne vois que des larmes Le monde semble s'y habituer, Je vois, plus violente que la peste La haine couvrir l'horizon, Les hommes se déchirent, se détestent, Frontières, mitrailleuses, prisons, L'amour qui n'a plus rien à faire Vient de nous quitter à son tour; Sur terre il était solitaire. L'amour a besoin de l'amour! SŒUR ANNE, NE VOIS-TU RIEN VENIR? Je vois des enfants sans leur mère Je vois des parents sans enfants, Et des paysans sans leur terre, Je vois des terres sans paysans, Je vois de grandes maisons vides et de grands vides dans les maisons, Des gens au visage livide Qui marchent sans chanter de chanson. Des hommes qui essaient de sourire, Des femmes au regard si peureux, Des vieux qui ne savent plus rire, Des jeunes qui sont déjà vieux ! SCEUR ANNE, NE VOIS-TU RIEN LA-HAUT? Je vois une grande lumière Qui semble venir de très loin, Je vois un enfant et sa mère, Mon Dieu, qu'ils sont loin, qu'ils sont loin! Voici qu'il s'approche de la terre, L'enfant a grandi, je le vois, Il vient partager nos misères Déjà il apporte sa croix. Bientôt sa divine colère Chassera les démons pour toujours, Bientôt reviendra sur la terre La vie, la pitié et l'amour! SŒUR ANNE, QUAND VA-T-IL REVENIR?

- Paroles de chanson - Noël -Guerre. Amour. Vie. Attente Retour du Christ. cf. divers 26.

Musique et paroles de Michel EMER, 1953 ; chez Ed. André MASSPACHER

Textes divers 68

Je crois, oui je crois qu'un jour, Ton jour, ô mon Dieu, je m'avancerai vers Toi avec mes pas titubants, avec toutes mes larmes dans mes mains, et ce ooeur merveilleux que tu nous a donné, ce coeur trop grand pour nous puisqu'il est fait pour Toi… Un jour je viendrai, et tu liras sur mon visage toute la détresse, tous les combats, tous les échecs des chemins de la liberté. Et tu verras tout mon péché. Mais je sais, ô mon Dieu, que ce n'est pas grave le péché, quand on est devant Toi. Car c'est devant les hommes que l'on est humilié. Mais devant Toi, c'est merveilleux d'être si pauvre, puisqu'on est tant aimé! Un jour, ton jour, ô mon Dieu je viendrai vers Toi. Et dans la véritable explosion de ma résurrection. je saurai enfin que la tendresse, c'est Toi, que ma liberté, c'est encore Toi. Je viendrai vers Toi, ô mon Dieu… Je viendrai vers Toi avec mon rêve le plus fou… Je te crierai mon cri qui vient du fond des âges: c Père ! j'ai tenté d'être un Homme, et je suis Ton enfant » - Pâques -Attente. Confiance. Résurrection Jacques LECLERCQ “Le jour de rhommé', p. 152-153, (extraits), Ed du SEUIL. Paris 1976.

Textes divers 69

ESPRIT DE DIEU QUI NOUS ES PROMIS, QUI NOUS ES DONNE, VIENS! Délivrance, fraîcheur, baume et feu, libère-nous, fortifie-nous, guéris-nous, embrase-nous! Et nous serons pour nos frères consolation et don, hôte et invité ; nous serons question et réponse main du Père qui bénit. ESPRIT DE DIEU QUI NOUS ES PROMIS, QUI NOUS ES DONNE, VIENS!

Demain, il faudra aller sur notre route, nous heurter au mal, rencontrer la souffrance. Crée en nous foi, espérance et amour. Esprit de Dieu donné à tous, tempête et feu sur les maisons, feu et souffle dans notre bouche, fais de nous des hommes nouveaux !

A nous, hommes divisés par le péché et la souffrance, donne un langage nouveau que tous comprennent et qui rassemble. ESPRIT DE DIEU QUI NOUS ES PROMIS, QUI NOUS ES TOUJOURS DONNE, VIENS! Invocation - Pentecôte - Esprit. Frère. Souffrance

Textes divers 70

Heureux qui veille avec un cceur de pauvre, l'amour de Dieu est son royaume. Heureux qui jamais ne montre le poing, la fleur de Dieu croît en ses mains. Heureux qui par amour a de la peine, le sang de Dieu coule en ses veines. Heureux qui pour la justice a souffert, le cceur de Dieu lui est offert. Heureux qui ne cesse de pardonner, la joie de Dieu est son secret. Heureux qui voit tout d'un regard d'enfant, les traits de Dieu lui sont présents. Heureux qui pour la paix donne sa vie, les bras de Dieu lui sont promis. Heureux qui pour moi risquera sa tête, le chant de Dieu lui fera fête. -Béatitudes. Envoi -Bouheur. Paix. Joie. Amour. Justice. Pardon (d'après Mt 5,1-12) A. LERBRET, “Sources”, p. 107 ; Ed. du CHALET

Textes divers 71

Bienheureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes, Ils n'ont pas fini de s'amuser Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne tiune taupinière, Il leur sera épargné bien des tracas ! Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d'excuses, Ils deviendront sages ! Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter, Ils en apprendront des choses nouvelles ! Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux, Ils seront appréciés de leur entourage ! Bienheureux ceux qui sont attentifs à l'appel des autres, sans toutefois se sentir indispensables, Ils seront semeurs de joie ! Bienheureux êtes-vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses, Vous irez loin dans la vie ! Bienheureux êtes-vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace, Votre route sera ensoleillée ! Bienheureux êtes-vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d'autrui, même si les apparences sont contraires, Vous passerez pour des nâifs. Mais l'Amour est à ce prix ! Bienheureux ceux qui pensent avant d'agir et qui prient avant de penser, Ils éviteront bien des bêtises ! Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez, vous avez trouvé la Lumière vraie et la véritable sagesse ! -Béatitudes. Envoi - Sagesse. Joie. Bonheur

“LE HEURTOIR”, p. 28 ; Ed. OUVERTURE, 1982

Textes divers 72

NOTRE PERE QUI ES AUX CIEUX En Jésus-Christ, ton Fils unique, toi le Seigneur de l'univers, tu es venu partager notre vie et tu as fait de nous tes enfants. Tu nous appelles à vivre avec toi et à partager ton amour avec chacun. QUE TON NOM SOIT SANCTIFIÉ Nous portons ton nom depuis notre baptême. Aide-nous à être digne de toi et à lutter pour que tout homme soit respecté. QUE TON REGNE VIENNE Ton règne de justice et de paix, d'amour et de joie, Jésus l'a vécu parmi nous. Aide-nous à en dresser des signes dans ce monde jusqû au jour où Jésus reviendra. QUE TA VOLONTÉ SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AU CIEL En Jésus-Christ, tu nous as fait connaître ta volonté d'amour et de libération. Nous renonçons à faire nos trente six mille volontés : voici nos coeurs pour aimer, nos mains pour agir, nos bouches pour proclamer ta bonne nouvelle. DONNE-NOUS AUJOURD'HUI NOTRE PAIN DE CE JOUR Tu veux que chaque homme puisse jouir des biens nécessaires à la vie, sans avoir besoin d'en priver les autres. Ne nous laisse pas agir en fonction de nos intérêts privés et collectifs, afin que nous puissions partager joyeusement et sans compter. PARDONNE-NOUS NOS OFFENSES COMME NOUS PARDONNONS AUSSI A CEUX QUI NOUS ONT OFFENSES Ton pardon gratuit nous rend libres pour nous réconcilier les uns avec les autres. Donne-nous d'en vivre chaque jour en pardonnant à ceux qui nous font du mal. ET NE NOUS SOUMETS PASA LATENTATION MAIS DELIVRE NOUS DU MAL Comme nous ton Fils a connu les pourquoi de la tentation, la souffrance et la mort. Délivrés de tout fatalisme, nous te demandons la force de les surmonter comme lui, car il est notre unique espérance. CAR C'EST A TOI QU'APPARTIENNENT LE REGNE, LA PUISSANCE ET LA GLOIRE AUX SIECLES DES SIECLES A toi et à personne d'autre. C'est pourquoi nous refusons de nous soumettre à d'autres règnes, d'être complices d'autres puissances et d' acclamer d'autres gloires. Amen

- Notre Père. Prière - Carême -Partage. Royaume. Frère. Fraternité

Textes divers 73

Dieu n'est pas un dictateur tout puissant Dieu n'est pas un gendarme Dieu n'est pas magique Dieu ne trône pas dans les nuages Dieu est dans la rue Dieu va par les rues les plus sombres par les chemins même les plus boueux Dieu frappe à toutes les portes Dieu n'est pas triste Dieu n'est pas ennuyeux Dieu est la paix Dieu est simple Dieu est quelqu'un sur qui l'on peut compter Dieu est fou Dieu est fou de nous, de toi, de moi, Dieu est liberté Dieu n'agit pas en nous sans nous Dieu est une question perpétuelle Dieu est dans la communication entre les hommes Dieu est toujours là Dieu est la vie Dieu est amour Dieu est quelqu'un que l'on peut aimer Dieu est quelqu'un - Confession de la Foi -Jeunes - Dieu. Arnour Jean-Luc VALLET, extrait de “PARENTS CHRETIENS” ; Journal LE LIEN du diocèse de Belley

Textes divers 74

Seigneur, pardonne-moi de m'être habitué à voir que les enfants qui paraissent avoir huit ans en ont treize. Seigneur, pardonne-moi de m'être habitué à patauger dans le bidonville ; moi, je peux le quitter ; eux, non ! Seigneur, pardonne-moi d'allumer la lumière ét d'oublier qu'eux ne peuvent pas le faire. Seigneur, je peux faire la grève de la faim ; eux non ! car personne ne fait la grève avec sa faim. Seigneur, je veux les aimer pour eux-mêmes, et non pour moi. Aide-moi ! Seigneur, je rêve de mourir pour eux : aide-moi à vivre pour eux ! Seigneur, je veux être avec eux à l'heure de la lumière. Aide-moi ! - Prière -Mission. Tiers-Monde -Partage. Amour. Fraternité Père Carlos M UGICA, membre du”Mouvement des Prêtres pour le Tiers-Mondé' (Il avait choisi de vivre dans un bidonville Il a été assassiné. Dans ses notes on a retrouvé cette prière); journal LE LIEN du diocèse de Belley

Textes divers 75

ABATS LES MURS DE TA MAISON Un monde coupé en trois, en trois parts de gâteau. Comme un gâteau des rois avec deux gros morceaux où le tiers des humains entasse plus qu'il n'a faim, tandis que les deux autres se taillent la part du pauvre. ABATS LES MURS DE TA MAISON Dire que certains ont tout et que d' autres n'ont rien, c'est simplifier beaucoup pour choquer les gens bien. Alors je me demande si c'est de la propagande. Bien sûr je lis le journal, mais ça ne va pas si mal. ABATS LES MURS DE TA MAISON ILS TE CACHENT LE MONDE ILS TE CACHENT LE MONDE ; ILS TE CACHENT LE MONDE Ce monde est-il humain où le juste est tué ? Ce monde est-il humain où le pauvre est parqué ? Ce monde va-t-il bien quand tu n'y changes rien ? Ce monde va-t-il mieux quand tu fermes les yeux ? ABATS LES MURS DE TA MAISON; ILS TE CACHENT LE MONDE - Envoi. Paroles de chanson - Mission. Tiers-Monde -Faim. Partage R. BANOV (texte et musique), “Vers l'homme”, Gospel night n° 4; UNIDISC UD 30169 T

Textes divers 76

A Hier soir, j'ai eu le plus étrange des rêves que je n'ai jamais eus. J'ai rêvé que le monde était d'accord pour ne plus faire la guerre. Je voyais une immense salle toute remplie de gens, et le papier qu'ils signaient disait qu'ils ne se battraient plus. Et quand le papier fut signé et un million de copies tirées, joignant leurs mains ils s'embrassèrent, et tous ensemble ils prièrent. Et dans la rue les gens dansaient, dansaient tout en rond. Des milliers de fusils et d'uniformes jonchaient le sol. -Jeunes Graeme ALLWRIGHT Paix. Réconciliation

B Un jour, ils apprendront des mots qu'ils auront du mal à comprendre. Les enfants des Indes demanderont : “Qu'est-ce que la faim ?­ Les enfants d'Alabama questionneront : “Qu'est-ce que la ségrégation raciale ?” Les enfants d'Hiroshima s'étonneront : “Qu'est-ce que la bombe atomique?” Et les enfants des écoles poseront des questions : “Qu'est-ce que la guerre ?” C'est toi qui leur répondra : tu leur diras : “Ce sont des mots désaffectés, comme les diligences les galères ou l'esclavage. Des mots qui ne veulent plus rien dire. C'est pour cela qu'on les a retirés du dictionnaire.” -Envoi -Jeunes -RoYaume. Attente. Espérance. Paix Faim. Racisme Jean DEBRUYNE chez Studio SM (SEFIM) A J'ai frappé à ta porte. J'ai frappé à ton cceur pour avoir bon lit pour avoir bon feu ; pourquoi me repousser ? Ouvre-moi mon frère!… Pourquoi me demander si je suis d'Afrique, si je suis d'Amérique, si je suis d'Asie, si je suis d'Europe ? Ouvre-moi mon frère !… Pourquoi me demander la longueur de mon nez, Yépaisseur de ma bouche, la couleur de ma peau, et le nom de mes dieux ? Ouvre-moi mon frère!…

Textes divers 77

Je ne suis pas un noir, je ne suis pas un rouge, je ne suis pas un jaune, je ne suis pas un blanc, mais je ne suis qu'un homme. Ouvre-moi mon frère!… Ouvre-moi ta porte, ouvre-moi ton cceur, car je suis un homme, r homme de tous les temps, Yhomme de tous les cieux. rhomme qui te ressemble !… - Mission. Tiers-monde. Culte avec les jeunes -Fraternité. Attente. Appel. Racisme P. IMBERDIS, “Même si…” p. 94; Ed. DROGUET ET ARDANT, Limoges 1974

B JE SUIS UN HOMME Je suis un homme, je suis un homme… Tu vois ma peau, tu vois mes os, Tu vois mes yeux, tu vois mes mains, Tu vois mon corps comme le tien. Je demande la vie, je suis un homme, Je veux gagner mon pain, je suis un homme, Je demande justice, je suis un homme, J'ai besoin que tu m'aimes, je suis' un homme, Je demande la vie, je suis un homme - Paroles de chanson -Mission. Tiers-monde. Jeunes - Vie. Partage. Racisme R. BANOV (texte et musique) “Vers l'homme”, Gospel night n° 4; UNIDISC UD 30169 T A Rien n'est grave ! Et même si je perds confiance en et même si je deviens stupide et même ridicule, et même si l'on me liait, et si l'on me juge, et même si je veux éclater, et même si je me suis trompé, et même si j'en ai assez, et même si je suis sans charme, si je deviens plat, si je ne suis pas compris, si je ne comprends pas. - Culte avec jeunes -Foi. Angoisse

Textes divers 78

Rien n'est grave, si un grand vide me perce le caeur, si j'ai froid ou si j'ai chaud, si je ne sais plus ce que j'ai, qui je suis ou ne suis pas. _ Rien n'est grave si me reste la foi en Toi. moi, Pierre IMBERDIS, Xavier PERRIN, “Mëmesi…” p. 90; Ed. DROGUETetARDANT1974 B Toujours quand il y a un vide dans ta vie, Remplis-le d'amour.

Adolescent jeune, vieux, Toujours quand il y a un vide dans ta vie, Remplis-le d'amour. Ne pense pas : je souffrirai ; Ne pense pas : je me tromperai ; Va simplement allègrement à la recherche de l'amour. Aime comme tu peux, Aime tout ce que tu peux, Aime toujours. Ne te préoccupe pas de la finalité de ton amour ; Il porte en lui sa fin. Ne le juge pas incomplet Parce que tu ne trouves pas de réponse à ta tendresse ; L'amour porte dans le don d'affection sa propre plénitude. Toujours quand il y a un vide dans ta vie, Remplis-le d'amour. - Culte arec jeunes. Mariage -Amour Amado NERVO

liturgies/textes_divers.txt · Last modified: 2020/06/20 16:46 (external edit)